N° 24-2016

Appel aux médias : Première conférence de presse de l’astronaute de l’ESA Tim Peake à son retour sur Terre

17 juin 2016

  • English
  • German

Les représentants des médias sont conviés au Centre des astronautes européens (EAC) le 21 juin prochain pour la première apparition publique de Tim Peake après son retour sur Terre. L’astronaute de l’ESA donnera une conférence de presse d’une heure au cours de laquelle il rendra compte en personne de sa mission et des expériences scientifiques qu’il a menées dans l’espace.

Tim Peake, son collègue de la NASA Tim Kopra et le cosmonaute russe Yuri Malenchenko, commandant du vaisseau Soyouz, doivent rentrer le samedi 18 juin de leur séjour de six mois dans l’espace. Le vol de retour à bord du Soyouz durera trois heures, leur atterrissage dans la steppe kazakhe étant prévu pour 9h00 TU (11h00 heure de Paris).

Tim Peake poursuivra ensuite sa route jusqu’à l’EAC, camp de base de tous les astronautes de l’ESA implanté en Allemagne, à Cologne. Il y sera suivi par l’équipe médicale de l’ESA, qui étudiera sa réacclimatation à la gravité terrestre après plusieurs mois passés en apesanteur.

L’astronaute de l’ESA passera sa première nuit sur Terre au sein de l’installation Envihab du Centre aérospatial allemand (DLR), où une équipe de scientifiques l’attend pour poursuivre son programme d’expériences en l’observant durant sa phase de réacclimatation.

Programme et accreditations

La conférence de presse commencera à 11h00 TU (13h00 heure de Paris) à l’EAC. Des experts de l’ESA seront disponibles pour des interviews. Tim Peake lui-même ne donnera pas d’interview pour des raisons opérationnelles.

Pour les demandes d’accréditation, veuillez contacter :
Alessandra Vallo
Tél. : +49 2203 60 01111
Courriel : alessandra.vallo@esa.int

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Vingt d’entre eux font également partie de l’Union européenne (UE).

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec sept autres États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :
ESA – Bureau Relations avec les médias
Tél. : +33 1 53 69 72 99
Courriel : media@esa.int

Rate this

  • Currently 5 out of 5 Stars.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Rating: 5/5 (1 votes cast)

Thank you for rating!

You have already rated this page, you can only rate it once!

Your rating has been changed, thanks for rating!

Views

250