N° 4-2016

Appel aux médias : Sentinelle 3 tournée vers l’avenir

02 février 2016

  • English
  • German

Les représentants des médias sont invités à un événement organisé aux Salons Hoche à Paris, le 9 février à 17 h (heure locale), à l’occasion de la signature par l’ESA et Thales Alenia Space d’un contrat portant sur la construction de deux nouveaux satellites pour la mission Sentinelle 3.

Ce contrat vise à assurer la relève des satellites Sentinelle 3 du programme européen de surveillance environnementale Copernicus.

La mission Sentinelle 3 repose sur une constellation de deux satellites, Sentinelle 3A et 3B, dont les lancements sont programmés respectivement en février 2016 et en 2017. Elle améliorera les performances de Copernicus, en optimisant la couverture du globe et la transmission des données.

À la tête d’un consortium de plus de 100 entreprises, Thales Alenia Space France est déjà chargé de coordonner la production des unités A et B ; le contrat de 450 millions d’euros qui sera signé à Paris donnera le coup d’envoi au développement des Sentinelles 3C et 3D.

Grâce à ses instruments de pointe, Sentinelle 3 procédera à des mesures systématiques des océans, des terres émergées, des régions glacées et de l’atmosphère de la Terre.

Sentinelle 3 est capable de mesurer la température, la couleur et la hauteur de la surface des océans, ainsi que l’épaisseur des glaces de mer. Ces données serviront, par exemple, à suivre l’évolution du niveau des mers, de la pollution marine et de la productivité biologique de l’écosystème marin.

En ce qui concerne les terres émergées, cette mission innovante suivra de près les incendies, cartographiera l’utilisation des sols, fournira des indications sur l’état de la végétation et mesurera la hauteur des cours d’eau et des lacs. En cela, elle viendra compléter les mesures de haute résolution effectuées dans le cadre de la mission Sentinelle 2.

Lors de l’événement organisé à Paris, les journalistes pourront rencontrer des acteurs clés de l’ESA et de la mission Sentinelle 3, dont M. Jan Woerner, Directeur général de l’ESA, M. Volker Liebig, Directeur des Programmes d’observation de la Terre de l’ESA, et M. Guido Levrini, Responsable du programme de segment spatial pour la composante spatiale de Copernicus.

Des représentants de la Commission européenne, de Thales Alenia Space et du Centre national français d’études spatiales (CNES) seront également présents.

Les Salons Hoche sont situés au 9, avenue Hoche, à Paris ; l’événement aura lieu dans la salle Longchamp.

Pour en savoir plus sur Sentinelle 3 : www.esa.int/sentinel3

Programme

16 h 40 - Accréditation des journalistes

17 h - Allocution de bienvenue

M. Jan Woerner, Directeur général, ESA

M. Volker Liebig, Directeur des Programmes d’observation de la Terre, ESA

M. Joel Barre, Directeur général, CNES

M. Peter Breger, Chef adjoint de l’Unité Copernicus, DG GROW, Commission européenne

17 h 30 - Signature du contrat

17 h 35     Présentations Thales Alenia Space

M. Jean-Loïc Galle, Président-directeur général de Thales Alenia Space

17 h 45- Présentations Programme Copernicus

M. Guido Levrini, Responsable du programme de segment spatial pour la composante spatiale de Copernicus, ESA

Directeur de programme, Thales Alenia Space (à confirmer)

17 h 55 - Séance de questions-réponses

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays‑Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Vingt d’entre eux font également partie de l’Union européenne (UE).

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec sept autres États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :

ESA – Bureau Relations avec les médias
Tél. : +33 1 53 69 72 99
Courriel : media@esa.int

Rate this

  • Currently 5 out of 5 Stars.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Rating: 5/5 (1 votes cast)

Thank you for rating!

You have already rated this page, you can only rate it once!

Your rating has been changed, thanks for rating!

Views

388