N° 1-2016

SpaceDataHighway : premier relais laser bientôt en orbite

25 janvier 2016

  • English
  • German

Le premier nœud spatial du Système européen de satellites de relais de données (EDRS) sera lancé le 29 janvier depuis Baïkonour, au Kazakhstan.

Unique en son genre, EDRS est le programme de télécommunications le plus ambitieux entrepris par l'Agence spatiale européenne à ce jour. Il offrira des moyens inédits, qui permettront d'inaugurer un tout nouveau marché dans le secteur commercial des télécommunications par satellite.

Baptisé SpaceDataHighway (littéralement, « l'autoroute des données spatiales »), EDRS fournira des services de relais de mégadonnées en temps quasi réel, grâce à une technologie laser de pointe. Ce système révolutionnera l'accès à des données requises dans les délais les plus brefs, ce qui favorisera la rapidité de réaction des services d'urgence et de surveillance maritime, par exemple.

Airbus Defence and Space (ADS), partenaire de l'ESA dans le cadre du programme EDRS, sera l'opérateur du service. Le premier nœud, EDRS-A, commencera cet été à relayer des données transmises par ses premiers clients : les satellites Sentinelle 1 et Sentinelle 2 de Copernicus (programme ESA/Commission européenne).

L'ESA et Airbus utiliseront ce premier nœud et les suivants pour augmenter la durée pendant laquelle les satellites en orbite basse, la Station spatiale internationale et les aéronefs télépilotés peuvent envoyer des données vers la Terre. Grâce à EDRS, ces possibilités de communication ne seront plus intermittentes mais quasi continues, ce qui ouvrira d'innombrables perspectives.

Une fois que la constellation sera entièrement déployée, EDRS relaiera chaque jour jusqu'à 50 téraoctets de données de l'espace vers la Terre. Le système éliminera le délai de transmission qui rend actuellement impossible l'accès immédiat aux données des satellites, et permettra à l'Europe de réduire progressivement sa dépendance vis-à-vis des stations sol situées hors de son territoire.

EDRS-A sera lancé en tant que charge utile auxiliaire à bord du satellite commercial Eutelsat-9B, le 29 janvier à 22 h 20 TU (23 h 20 heure de Paris, 04h20 heure locale le 30 janvier), par une fusée Proton. La séparation du satellite aura lieu environ 9 heures après le décollage, et les essais en orbite de la charge utile laser EDRS commenceront trois semaines plus tard. Les charges utiles ont été fabriquées par la filiale d'Airbus TESAT-Spacecom, et financées par le Centre aérospatial allemand (DLR).

Pour en savoir plus sur EDRS, consultez la page http://www.esa.int/EDRS et suivez la mission sur Twitter : #SpaceDataHighway et #letslaunch, @ESA et @ESA_artes_apps.

À propos de l'Agence spatiale européenne

L'Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d'accès de l'Europe à l'espace.

L'ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l'Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L'ESA compte vingt-deux États membres : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Vingt d'entre eux font également partie de l'Union européenne (UE).

L'ESA a mis en place une coopération officielle avec sept autres États membres de l'UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l'ESA au titre d'un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l'ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l'UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l'ESA, l'Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd'hui, l'ESA développe et place en orbite des satellites d'observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d'astronomie, expédie des sondes jusqu'aux confins du Système solaire et participe à l'exploration humaine de l'espace.

Pour en savoir plus sur l'ESA : www.esa.int

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :
ESA - Bureau Relations avec les médias
Tél. : +33 1 53 69 72 99
Courriel : media@esa.int

Rate this

  • Currently 0 out of 5 Stars.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Rating: 0/5 (0 votes cast)

Thank you for rating!

You have already rated this page, you can only rate it once!

Your rating has been changed, thanks for rating!

Views

151