Ce 6 octobre, la journée portes ouvertes de l’ESA regardera vers la Lune

15 juillet 2019

Si vous avez toujours rêvé de rencontrer des astronautes vétérans des missions Apollo ou encore d’écouter des ingénieurs présenter les futures missions de l’Europe vers la Lune, alors vous êtes tous les bienvenus ce dimanche 6 octobre pour participer à la journée portes ouvertes de l’ESTEC, le centre névralgique de l’ESA aux Pays-Bas.

Alors que l’on commémore cette année le premier atterrissage sur la Lune il y a cinquante ans, et que des plans sont échafaudés pour y retourner dans la prochaine décennie, le choix de la Lune comme thème de la journée portes ouverte 2019 de l’ESA s’est imposé de lui-même.

C’est dans ce cadre que nous sommes heureux de confirmer la présence lors de cette journée de Walt Cunningham, astronaute de la mission Apollo 7, soit le premier vol habité du programme Apollo ; de l’astronaute Rusty Schweickart, astronaute de la mission 9, qui fut le premier pilote du module lunaire et le premier à tester la combinaison spatiale EVA ; ainsi que de l’astronaute néerlandais de l’ESA André Kuipers, qui a effectué deux missions à bord de la station spatiale internationale ISS.  

Avec ses 22 États membres, l’ESA est l’agence spatiale de l’Europe. Elle est présente dans l’ensemble des activités liées à l’espace et travaille avec des individus et des organisations à travers tout notre continent et au-delà.

...
L’astronaute Rusty SchweickartAccess the image

Notre journée portes ouvertes aura lieu au centre technique de l’ESA – l’ESTEC – mais il sera possible d’y découvrir également ce que l’Agence réalise dans le domaine des sciences et technologies spatiales, qu’il s’agisse des astronautes ou de l’observation de la Terre, du contrôle des engins spatiaux ou encore des tests effectués sur les satellites.

Les visiteurs seront libres d’explorer le plus important site de l’ESA à leur propre rythme. Ils pourront apprendre comment l’on simule l’espace sur terre, en savoir plus sur la planification des  futures missions, s’essayer à des activités pratiques et assister à des Space Talks présentés par des astronautes et des experts.

...
L’astronaute Walt CunninghamAccess the image

ESA en route vers la Lune

Les célébrations à travers le monde du succès d’Apollo ont contribué à faire de cette année l’année de la Lune. Cet atterrissage historique a constitué un point culminant dans le rapport de fascination constante qu’exerce encore notre satellite naturel, fascination qui a commencé avec les légendes et mythes anciens et qui se poursuit jusqu’à ce jour.

Les échantillons recueillis lors des missions Apollos et des missions lunaires ultérieures ont transformé la compréhension scientifique de notre satellite naturel. Grâce à eux, il est maintenant établi que les pôles de la Lune abritent de l’eau sous forme de glace, et que la Lune ait pu être active d’un point de vue géologique jusqu’à une période relativement récente.

...
La Lunar GatewayAccess the image

Cela a conduit la communauté internationale à renouveler son intérêt pour la Lune en tant que destination pour l’exploration, voire pour la colonisation.

L’ESA contribue ainsi au module de service de la NASA Orion qui doit ramener des êtres humains sur la Lune dans le cadre du programme Artemis de la NASA. L’ESA collabore également avec l’ensemble des partenaires de la station spatiale internationale sur la Lunar Gateway, une plateforme autour de la Lune qui doit servir de base pour de l’exploration tant robotique qu’humaine.

...
Heracles sur la LuneAccess the image

L’ESA travaille également avec l’agence spatiale russe Roscosmos sur une future mission Luna en fournissant les systèmes d’atterrissage et des charges utiles scientifiques, notamment pour une perceuse qui cherchera de la glace et d’autres substances chimique sous la surface.

Par ailleurs, l’ESA a pris la tête d’une mission ambitieuse appelée Heracles visant à ramener sur Terre des échantillons provenant du pôle sud de la Lune. Cette mission est développée conjointement avec l’agence spatiale japonaise JAXA et l’Agence spatiale canadienne. Une autre mission proposée par l’ESA, Lunar Pathfinder, est en cours de planification avec l’industrie européenne et vise une orbite autour de la Lune. Encore plus loin dans le futur, le directeur général de l’ESA Jan Wörner a proposé un village lunaire ‘Moon village’ en tant que modèle de coopération internationale pour une colonisation de la Lune.

Assister à la journée portes ouvertes de l’ESA

La journée portes ouvertes de l’ESA attire typiquement plus de 8.000 visiteurs chaque année. Pour garantir une expérience exceptionnelle à tous les participants, il est dès lors nécessaire de s’inscrire à l’avance. L’inscription est gratuite et sera possible à partir du 30 août.

Donnez votre évaluation

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Vues

126