De Léonard de Vinci à Thomas Pesquet

3 mai 2019

Les astronautes de l’ESA Samantha Cristoforetti et Thomas Pesquet, ainsi que Sergio Mattarella, le Président de la République italienne, étaient réunis ce 2 mai 2019 au Château de Chambord à l’invitation du Président de la République française Emmanuel Macron pour commémorer le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci.

A cette occasion, près de six cent lycéens et étudiants, français et italiens, étaient rassemblés à Chambord pour échanger avec des experts sur les thèmes culturels et scientifiques qui ont accompagné les réflexions de Léonard de Vinci. Les experts présents, du physicien Gabriel Chardin à l’architecte Renzo Piano en passant par l’écrivain Alessandro Baricco, ont mis en perspective les techniques et les connaissances actuelles avec celles du génie italien.

...
Les astronautes de l’ESA Samantha Cristoforetti et Thomas PesquetAccess the image

De leur côté, l’italienne Samantha Cristoforetti et le français Thomas Pesquet ont échangé avec les jeunes sur leur métier d’astronaute de l’ESA, les programmes spatiaux européens, la coopération et l’amitié franco-italienne. Étant tous les deux rentrés de leur mission à bord de la Station spatiale internationale dans une capsule Soyouz, ils ont bien sûr notamment évoqué le parachute, imaginé par Léonard de Vinci dès 1485.

« Tout le monde est un peu ébloui, » commente Roman Body, professeur d’italien du lycée Camille-Claudel de Blois, qui accompagnait ses élèves de terminale. « Les jeunes ont été touchés par les belles valeurs que les deux astronautes ont mises en avant : humanisme, coopération et humilité. » (Propos recueillis par La Nouvelle République.)

 « Aujourd’hui, l’Europe et ses nations ont besoin de domaines d’excellence, de domaines inspirants et de domaines qui ont pour but de résoudre les problèmes du monde, ainsi que des femmes et des hommes qui les incarnent. Léonard de Vinci était le premier européen à avoir compris que la science, l’art, la culture dépassent les frontières et nous unissent durablement, » commente Thomas, avant de conclure avec humour que s’il avait été l’un de nos contemporains, Léonard de Vinci serait peut-être astronaute de l’ESA aujourd’hui.

Donnez votre évaluation

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (12 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Vues

1050