L’ESA ouvre la voie à de nouveaux services de transport spatial

18 décembre 2018

Imaginez rehausser l’orbite de satellites, récupérer des débris spatiaux ou encore lancer de petits satellites sur un véhicule dédié… Ce sont les trois propositions gagnantes de l’appel à idées de services commerciaux de transport spatial lancé par l’ESA.

Cette campagne visait à favoriser l’innovation libre et à encourager ceux qui ont des idées neuves au sein du secteur spatial privé.

Elle a donné à l’ESA un précieux aperçu des propositions européennes de transport spatial commercial, un aperçu qui permettra de guider les décisions autour des futurs programmes de transport spatial lors de la réunion Space19+ du Conseil de l’ESA au niveau ministériel.

Toutes les idées proposées ont fait l’objet d’un retour des experts de l’ESA, et la meilleure idée de chacune des trois catégories a été retenue.

SpaceTug, l’idée gagnante de la catégorie « Services en orbite » est un concept de remorqueur de l’espace à propulsion électrique permettant de proposer un service de rehausse d’orbite de satellites.

SpaceTug pourrait être l’avant-garde d’une nouvelle industrie qui viserait à proposer des services aux satellites existants ou futurs. Les possibilités d’accroître la mobilité et la flexibilité d’usage des ressources spatiales et d’étendre la durée de vie des satellites profiteraient à toute l’industrie spatiale européenne.

Cette idée a été développée par six ingénieurs diplômés de l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace situé à Toulouse. Leur stratégie d’affaires et leur plan d’investissement privé vont être approfondis, l’organisation du projet et la recherche de partenaires potentiels également.

« C’est très enthousiasmant de voir tant d’initiatives européennes dans le domaine des nouveaux services commerciaux de transport spatial, » commente Thilo Kranz, qui dirige le Bureau de coordination des technologies de transport spatial et préside l’équipe d’évaluation des idées. « L’ESA va utiliser les retours de cet appel à idées pour adapter plus précisément ses programmes aux besoins de l’innovant secteur européen des services commerciaux de transport spatial. »

...
Un chasseur pour se débarrasser des vieux satellitesAccess the image

Dans la catégorie « Retour de l’orbite », c’est un satellite de récupération de débris spatiaux à cibles multiples qui a été proposé par Astroscale, une PME britannique qui travaille en coopération avec Elecnor Deimos.

L’idée est d’ajouter avant leur lancement un mécanisme d’amarrage standard sur les satellites, qui permettra à un véhicule « chasseur » de les capturer efficacement en orbite. Le chasseur s’amarrerait à deux satellites, ou même plus  dans le cas par exemple d’une constellation, avant de les désorbiter.  

Astroscale prépare actuellement une mission de démonstration d’ELSA-d en 2020, avec le soutien de l’ESA dans plusieurs domaines techniques clés.

...
Miura 5, un lanceur dédié pour les petits satellitesAccess the image

Le mini-lanceur espagnol Miura 5 (anciennement Arion 2) de PLD Space est l’idée gagnante de la catégorie « Accès à l’espace des satellites légers », et vise à proposer des lancements dédiés au marché émergent des petits satellites. Reconnu comme l’un des projets de mini-lanceur européen les plus aboutis, PLD Space a l’intention de proposer des vols suborbitaux sur son lanceur Miura 1 (anciennement Arion 1) dès l’année prochaine.  

Afin de célébrer leurs remarquables réalisations, l’ESA a invité les équipes de ces trois idées gagnantes à assister en 2019 à un lancement depuis le Port spatial de l’Europe situé à Kourou.

Donnez votre évaluation

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Vues

973