L'ESA soutient 500 start-ups et met l'espace au service des applications terrestres

18 septembre 2017

Par l'intermédiaire de ses centres d'incubation d'entreprise, l'Agence spatiale européenne a investi dans plus de 500 start-ups. Le résultat? Des milliers de nouveaux emplois et une économie locale dynamisée.

De la santé au secteur manufacturier, en passant par le sport ou encore l'agriculture, les centres d'incubation de l'ESA favorisent l'entrepreneuriat et la création d'entreprises ; ils contribuent à faire de l'Europe un acteur de premier plan sur la scène de l'innovation.

Un prototype de « voiture volante » a ainsi été développé par des entrepreneurs accompagnés par l'incubateur bavarois. Il s'agit d'un jet électrique capable de décoller et d'atterrir à la verticale en plein centre-ville.

...
Livraison rapide en villeAccess the image

Au Portugal, un drone intelligent livre des repas chauds à des habitants isolés, et survole les embouteillages lisboètes pour transporter des colis aux heures de pointe.

« Nous avons créé les centres d'incubation d'entreprises afin d'aider de jeunes entrepreneurs et des start-ups à mettre sur pied des services innovants en recourant aux services satellitaires et aux technologies spatiales,» déclare Jan Woerner, Directeur général de l'ESA. 

«Nos incubateurs ont déjà accompagné plus de 500 projets d'entreprises en Europe, créant une multitude d'emplois hautement qualifiés et de solutions compétitives qui ont dynamisé les économies locales. »

...
Soin à base de "plasma froid"Access the image

Dans le secteur de la santé, au Royaume-Uni, une start-up a mis au point un service permettant aux femmes de recevoir les résultats du dépistage du cancer du sein en seulement 24 heures, contre deux semaines habituellement.

Une start-up allemande a réussi à concrétiser une idée révolutionnaire : appliquer du « plasma froid » sur des plaies pour soigner les infections. Cette innovation découle directement d'expériences menées à bord de la Station spatiale internationale.

Dans le secteur aéronautique, une start-up française offre aux pilotes et au personnel navigant une liaison de communication directe et immédiate avec les services au sol, et propose une connexion WiFi pour les ordinateurs portables, tablettes et smartphones des passagers.

« Nous avons lancé les centres d'incubation d'entreprises en 2003, dans le cadre de notre Programme de transfert de technologie, afin de favoriser l'entrepreneuriat innovant et la création de nouvelles entreprises européennes s'appuyant sur l'utilisation de technologies dérivées de nos programmes spatiaux », explique Franco Ongaro, Directeur Technologie, Ingénierie et Qualité de l'ESA.

« Les entrepreneurs, start-ups ou petites entreprises apportent des idées innovantes. Nous aidons les entrepreneurs à concrétiser une idée créative, grâce à un plan de développement réaliste, en vue d'une commercialisation réussie. »

Le réseau d'incubateurs de l'ESA accompagne 140 nouvelles entreprises chaque année au sein de seize centre situées dans treize pays. Deux nouveaux incubateurs doivent voir le jour en Estonie et en Finlande d'ici la fin 2017, et plusieurs autres projets de centres sont en cours.

« Les solutions spatiales et les applications qui en découlent dans d'autres secteurs aboutissent à la création de nouvelles entreprises offrant des emplois hautement qualifiés, et contribuent ainsi à renforcer l'économie et la compétitivité européennes à l'échelle mondiale », souligne Jan Woerner.

« Au-delà de toute considération économique, ces nouvelles technologies nous aident également à protéger la Terre et à bâtir un avenir durable pour les générations à venir. »

Pour plus d'informations, référez-vous au communiqué de presse.

Donnez votre évaluation

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.6/5 (9 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Vues

603