Dans l'attente d'une rencontre stellaireAccess the video

Rencontres de type stellaire

31 août 2017

Le mouvement de plus de 300 000 étoiles observées par le satellite Gaia de l’ESA révèle que de rares rencontres de type stellaire avec notre Soleil pourraient perturber le nuage de comètes situé aux confins de notre Système Solaire, et envoyer dans un lointain futur des comètes vers la Terre.

Alors que notre Système Solaire se déplace dans la Galaxie et que d’autres étoiles suivent elles aussi leur propre chemin, des rencontres sont inévitables, même si elles se produiront encore à plusieurs trillions de kilomètres. L’influence gravitationnelle des étoiles qui croisent près du réservoir de comètes de notre Système Solaire, le nuage d’Oort, pourrait dévier de leur trajectoire les comètes qui s’y trouvent, et les envoyer sur une orbite qui traverserait le Système Solaire interne.

C’est probablement la raison qui explique l’apparition de comètes dans nos cieux, et c’est également potentiellement ce qui pourrait envoyer des comètes sur une trajectoire de collision avec la Terre ou d’autres planètes.

L’un des principaux objectifs de Gaia est donc de comprendre les mouvements passés et futurs des étoiles grâce aux données précises qui seront collectés pendant les cinq années de la mission. Un premier catalogue de plus d’un milliard d’étoiles a récemment été mis à disposition, il comprend les distances et les mouvements de plus de deux millions d’étoiles. A ce jour, les mouvements relatifs au Soleil de plus de 300 000 étoiles ont été retracés dans la Galaxie, et le point de rencontre le plus rapproché déterminé jusqu’à cinq millions d’années dans le passé et dans le futur.

Suivi des mouvements stellairesAccess the video

Une étude récente a utilisé les mesures effectuées par Gaïa pour estimer le taux de rencontre stellaire. Pour les cinq millions d’années dans le passé et dans le futur, ce taux est d’une rencontre stellaire tous les 50 000 ans environ. Il est important de retenir qu’il n’y a aucune garantie que le passage d’une étoile forcerait des comètes vers le Système Solaire interne, ni que la Terre se retrouverait dans la ligne de tir.

Ces estimations seront affinées grâce aux prochaines données mises à disposition par Gaia. La prochaine publication de données est prévue en avril prochain, et contiendra des informations sur environ 20 fois plus d’étoiles, sur plus d’étoiles lointaines également, et permettra de reconstruire les mouvements des étoiles jusqu’à 25 millions d’années dans le passé ou dans le futur.

Donnez votre évaluation

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.7/5 (10 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Vues

690